Dernières nouvelles

De retour du Cap Vert !

23 juin 2016 | par Pascale Heugas
De retour du Cap Vert !
On a testé pour vous
0

sao_vicente_Pinheiros__by_Giuliano_Maiolini

 

 

Nolwenn Liebard de notre agence de Bordeaux a décidé de développer une nouvelle offre sur cette destination qui réserve de belles surprises à ceux qui s’y aventurent et…qui ont de très bonnes raisons de le faire !

 

 

 

Avec Marguerite de l’agence de Paris, elles sont partis en mai dernier à la découverte de 6 des 10 îles que compte l’Archipel : Santiago, Fogo, Sao Vicente, Santo Antao, Boa Vista et Sal !

Cap_Vert_nous_en_actions_(11)

  • Quels sont les atouts du Cap Vert selon vous ? 

« Une destination à 6h de vol de Paris, riche en contraste et diversité, qui permet aux voyageurs de vivre « plusieurs voyages » en un seul et donc de répondre à de nombreuses attentes« . 

« Une destination encore peu connue du grand public très dépaysante, des plages sublimes et surtout un peuple très attachant à quelques heures d’avion de chez nous. Tout ce que nous avons à cœur de proposer à nos clients à la route des voyages : une découverte à la fois riche et authentique« .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Quels combinés d’îles recommanderiez vous pour un voyage en famille ? et pour des amateurs de randonnées ?

« Pour un voyage en famille, je recommanderai Fogo (Santo Antao et Boa Vista pour profiter un peu de la plage). Les amateurs de randonnée pourront de leur côté faire de belles balades à Fogo, Brava et Santao Antao mais ils pourraient aussi n’aller qu’à Santo Antao où les nombreux sentiers qui sillonnent les vallées fertiles et longent le littoral  de l’île offrent une multitude de possibilités« .

« En effet Fogo est génial a faire avec des enfants et les plus grands ..qui n’a jamais réver d’être au cœur d’un volcan qui a explosé il y a a peine 1an et demi (nov2014-fev2015)….sensations garanties !  Santo Antao est une ile idéale pour toutes personnes qui aiment la nature, la rencontre, les contrastes…tant il y a de chemins de randonnées de tout niveaux« .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Quelques surprises sur la destination ?

« Il faut bien reconnaître que nous n’avons eu presque que de bonnes surprises !

– des trajets en taxis collectifs où l’on sait à quelle heure on part mais jamais vraiment quand on arrive avec une ambiance géniale entre la mamie qui raconte sa vie et l’enfant qui dort sur les genoux de nolwenn car sa maman a pris 2 enfants qui ne sont pas les siens sur les genoux.

– les pêcheurs de Cidade Velha qui ont ramené de leur pêche un requin marteau de 2mètres environs sous nos yeux émerveillés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– le jeune homme super sympa qui nous a ramené devant notre chambre d’hôte alors qu’on tournait autour depuis 2 heures sans la trouver !

– la découverte de la vallée de Paul et de ses cultures en terrasse qui s’est dévoilée soudainement devant nous quand la brume matinale s’est dissipée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– le fait qu’une partie des sentiers de randonnée soient parfaitement identifiables.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La mauvaise surprise c’est Sal qui nous a vraiement déçu après avoir découvert des îles aussi authentiques. Même si les plages sont dignes des plus belles cartes postales, les hôtels tout inclus qui y ont été construits ont complètement dénaturé l’île avec des conséquences environnementales désastreuses si on considère la taille minuscule de Sal !« 

« La plus grande surprise, c’est de changer d’univers si souvent ! Il y a tellement de contrastes entre les îles et même dans une seule et même île ! J’ai beaucoup apprécié l’état d’esprit des capverdiens, cette tranquillité et cette force ! Par contre, l’arrivée sur Sal nous a fait un coup dur…après tant d’authenticité, dur de se retrouver dans une ile/ville « commerciale », malgré la beauté de ses plages« 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Quelles activités avez vous eu l’occasion de tester ? Sont-elles accessibles avec des enfants ?

« Nous avons pris un véhicule de location pour nous balader sur l’île de Santiago et nous avons trouvé la formule tout à fait adaptée pour découvrir l’île à son rythme d’autant plus que l’état des routes est tout à fait satisfaisants.

Beaucoup de randonnées sur le volcan à Fogo et dans les Ribeiras fertiles de Santo Antao. Chaque site peut être apprécié selon l’envie et le niveau soit lors d’une petite balade de 2/3h facile ou d’une marche plus longue et physique. Il y en a pour tous les goûts !

Nous n’avons pas tout testé mais en saison on peut faire des sorties pour aller observer les tortues (au mois d’août) et les baleines (octobre à mai) et certaines plages offrent de belles possibilités de snorkeling et de baignade bien sûr ! » 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Un coup de cœur au cours de ce voyage ?

Une étape ?

« Fogo, l’île volcan dont la dernière éruption ne date que de fin 2014 ! A  l’instant même où notre taxi collectif a pénétré dans la caldeira, j’ai été littéralement happée par le paysage « surnaturel » de ce cirque recouvert de lave au milieu duquel trône majestueusement le capricieux Pico de Fogo. On est clairement plus sur la même planète !!!! Le silence est assourdissant. Le moindre bruit semble être absorbé par les scories du volcan !!

De ce paysage de désolation à  l’esthétique  si particulière, se dégage une atmosphère extrêmement apaisante que j’avais rarement ressenti dans ma vie. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

« Plusieurs coups de cœur lors de ce voyage, sentir la puissance du volcan Fogo (vous verrez quand vous allez y être ! impressionnant!), l’ascension du tope de corroa sur Santo Antao (en particulier d’avoir pu dévaler la pente en courant sur les pouzzolanes avec un magnifique panorama!), randonner dans la vallée de Paul, ….« 

Cap_Vert_nous_en_actions_(12)

Un hébergement ?

« Chez Marisa qui a construit son hôtel sur la coulée de lave de 2014 – Une expérience atypique car la lave n’étant pas encore refroidie, la température du sol est très élevée (50°C) et il faut marcher en sandales dans la chambre.  On entent la lave qui craque dans le sol  en se refroidissant. C’est assez étonnant. L’hôtel est assez simple mais je le recommande pour l’expérience.

Un écolodge situé à 300 mètres d’une plage déserte et superbe de Boa Vista. Les propriétaires ont rénové des petits maisons traditionnelles en pierres tournées vers la mer. Des matériaux naturels ont été recyclé pour créer une belle décoration épurée qui se marie parfaitement avec l’ambiance « bout du monde » de cet hôtel où il semble si bon de ne rien faire  si ce n’est de contempler la mer, se baigner et faire de grandes balades sur la plage déserte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sans oublier le sourire et l’accueil très agréable de Samira de l’hôtel casa colonial sur Mindelo »  

 

  • Y a t-il des spécificités à mentionner aux voyageurs concernant cette destination ?

« Je recommande sans problème la location de voiture à Santiago et éventuellement à Sao Vicente. En revanche, la voiture n’apporte rien sur Santo Antao et à Boa Vista, comme on circule principalement sur des pistes et qu’il y a peu d’indications, il est préférable de ne pas louer de voiture.

Aucun problème au niveau sécurité, l’ambiance est globalement très pacifiste même si comme partout, les précautions de base sont à observer (ne pas avoir des objets de grandes valeur sur soi).

Même si le Portugais est la langue la plus utilisée, nous avons été étonnées par le nombre de cap verdiens qui parlent le français ce qui facilite les échanges.

Le coût de la vie, bien que très élevé pour les locaux, reste inférieur aux standards européens. Un repas coûte en moyenne entre 10 et 15 € voire moins si vous mangez dans les cantines locales.  A Praia, nous avons mangé des sardines grillées pour 3 € par exemple.

Il faut noter également qu’au niveau des hébergements, il y a de petites pensions simples ainsi que des hôtels 2** et 2** sup dont certains ont beaucoup de charme. Les hébergements haut de gamme avec du charme, type hôtels-boutiques sont rares. On en trouve néanmoins à Sao Vicente et Boa Vista. »

Sao_vicente_praia_de_Sao_Pedro_2

  • L’image du pays qui vous revient en mémoire quand vous repensez à ce voyage ?

« Une multitude d’images nous reviennent en mémoire lorsque  nous pensons à ce voyage tant il a été riche en découvertes.

Mais ce qui reste de plus fort, ce sont les Cap Verdiens qui font preuve d’une détermination à toute épreuve pour tirer leur subsistance d’une terre aride et à en faire une oasis de douceur et d’hospitalité. Ce côté à la fois doux et rugueux nous a vraiment touché au coeur ! »

route-corde-5

Marguerite et Nolwenn

Consultez nos itinéraires à personnaliser sur la destination !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *